Nos piliers

Fais-le toi-même s’installe à Flagey et à besoin de vous!

https://growfunding.be/fr/bxl/faisletoimême

Chez FAIS-LE TOI-MEME on crée, on bricole, on mange et on partage de manière durable et locale depuis plus de 2 ans à Ixelles.

Une association, 2 filles, 2 buts! Facile Le 1er grand but de Fais-le toi-même c’est l’émancipation via les savoir-faire manuels et créatifs.  DONC tu consommes et tu crée de manière plus responsable, plus durable et tu en es fier(e)!

Et le 2eme c’est de promouvoir l’économie circulaire et le durable au sein de toutes leurs activités. La récup, le zéro déchet, l’éco-construction, tout est mis en place pour créer et fabriquer dans le respect de la planète ! 

Elise & Lucie doivent rassembler la modeste (hum hum) somme de 11.000€ pour faire face à leurs investissements!

Donc si vous avez 5 – 10 – 20 – 100- 1000 – 10.000€ c’est par ici que ça se passe! Apportez votre pierre à l’édifice! Il y a des super échanges à la clé ! À partager sans modération.

Elle vous en sont éternellement reconnaissantes. Toutes les informations par ici: https://growfunding.be/fr/bxl/faisletoimême

Chez Fltm, profitez de l’espace, des outils, des conseils et de notre ressourcerie en matériaux de remploi. Découvrez l’atelier partagé et les cours collectifs de savoirs-faire manuels.

Venez faire vos propres constructions ou suivre un cours avec un artisan / designer.

L’atelier partagé est disponible en libre service ou avec accompagnement, sur réservation d’un établi. Les cours collectifs sont proposés à la séance ou en stage, réservation via le calendrier.

EN SAVOIR PLUS

  1.  Création, émancipation & autonomie :

    La production de masse actuelle propose des produits standardisés à des individus réduits au rôlede consommateurs. Retrouver la capacité de créer, construire ou réparer constitue un chemin vers l’émancipation, vers l’accomplissement de soi et l’autonomie.

  2. Economie circulaire et réutilisation des ressources:

    Faciliter et favoriser l’utilisation de matériaux de récupération de manière innovante permet de réduire considérablement l’impact environnemental du secteur du design et de la création.

  3. Le lien au quartier:

    S’intégrer au quartier, favoriser la participation des voisin.e.s, consulter les commerces locaux et dynamiser le comité de quartier sont des composantes essentielles au développement de l’écosystème.

  4. Collaboration entre entités:

    Bâtir un écosystème collaboratif permet à chaque projet d’évoluer de manière autonome tout en s’inscrivant dans une communauté solidaire partageant une vision commune.

Fais-le toi-même favorise l’intelligence collective, le partage de connaissances et la mutualisation des ressources entre les membres du réseaux créatif et durable.